2

Gestion d’inventaire e-commerce pour débutants : tout ce que vous devez savoir

Table des matières

Pour développer votre entreprise d’e-commerce et assurer sa rentabilité sur le long terme, vous devez absolument maîtriser la gestion de son inventaire. En effet, une mauvaise gestion des stocks peut avoir des conséquences désastreuses à tous les niveaux : financier, opérationnel, réputation, etc. 

 

Pourtant, la gestion de l’inventaire e-commerce est une facette de l’activité que de nombreuses marques mettent de côté, se concentrant sur le développement de produit, le marketing ou la relation client. 


Compte tenu des coûts énormes associés à la gestion des stocks, il est crucial d’avoir une bonne compréhension de la nature et de la rotation de votre inventaire pour prendre les bonnes décisions. Dans cet article, nous vous aidons à mieux saisir l’importance de l’inventaire pour votre e-commerce et comment l’optimiser en fonction des spécificités de votre marché et de votre entreprise.

Obtenez plus de renseignements à ce sujet en contactant nos experts-comptables

I. L'importance de l'inventaire pour un site e-commerce

Une mauvaise gestion des stocks de votre entreprise de commerce électronique peut gravement perturber votre activité et l’empêcher de se développer. Vous ne pourrez pas livrer vos clients à temps, devrez gérer des délais imprévus avec vos fournisseurs, mais aussi assumer des frais plus importants. 

Pour résumer, une bonne gestion de son inventaire e-commerce est absolument crucial pour la santé financière comme l’image de marque de votre entreprise. Cela étant dit, voici quels sont les avantages concrets à améliorer votre gestion des stocks. 

A. Une visibilité améliorée pour une gestion plus efficace

Instaurer de meilleures pratiques pour la gestion d’inventaire dans le e-commerce implique principalement de superviser et contrôler vos commandes et le stockage de vos produits dans vos propres entrepôts ou ceux de vos fournisseurs. 

Les spécificités de la gestion d’inventaire en e-commerce est que vous devrez garder un œil sur plusieurs canaux de distribution et de stockage. En effet, vous pouvez vendre vos produits sur votre propre boutique en ligne, mais aussi via des marketplaces (ou même auprès de distributeurs physiques si vous avez opté pour une stratégie omnicanale). Vos produits peuvent de plus être stockés dans vos propres entrepôts ou chez leurs producteurs (si vous faites du dropshipping). 

En puis des aspects classiques de la gestion d’inventaire (suivi et anticipation de la demande afin de vous assurer d’avoir des stocks suffisants), il est donc crucial de synchroniser l’ensemble de vos données commerciales pour avoir un aperçu fidèle et en temps réel de l’ensemble de vos ventes. 

Vous pourrez ensuite utiliser ces informations pour mieux contrôler vos stocks, maintenir des niveaux optimaux pour répondre à la demande et anticiper d’éventuels pics de commande. Une bonne gestion des stocks pour le commerce en ligne permet aussi à votre entreprise d’avoir une meilleure visibilité sur sa trésorerie et de définir des déclencheurs de réapprovisionnement précis pour évier le surstockage, le sous-stockage et les ruptures de stocks. 

B. Rationalisation de l’activité de production et anticipation de la demande

La gestion des stocks constitue l’élément central de vos opérations de commerce électronique, influençant non seulement votre fonctionnement quotidien mais également la rentabilité sur le long terme de votre entreprise.

La maîtrise du flux de marchandises dans votre entreprise et tout au long de la chaîne d’approvisionnement permet d‘accéder à des informations essentielles. Ces informations vous permettent d’affiner diverses facettes de votre opération, telles que :

  • Les dynamiques de la chaîne d’approvisionnement. Vous pourrez gérer plus efficacement vos relations avec les fournisseurs, en garantissant un flux de marchandises fluide et fiable.
  • La prévision de la demande. Une bonne gestion des stocks e-commerce permet de prévoir avec  précision la demande des clients pour maintenir des niveaux de stock optimaux, en évitant à la fois les surstocks et les ruptures de stock.
  • L’optimisation de l’exécution des commandes et de la logistique. Vous améliorez l’efficacité de vos systèmes de traitement et de livraison des commandes, améliorant ainsi la satisfaction des clients.
  • Une meilleure planification et analyse financières. Cette visibilité sur vos stocks vous permettra de prendre des décisions financières plus pertinentes. 

C. Amélioration de la satisfaction client et augmentation des ventes.

Comme on a déjà pu le mentionner, la bonne gestion des commandes en e-commerce est un levier essentiel pour renforcer la satisfaction de ses clients, et donc booster leur rétention. Or, selon une étude menée par Bain and Company, une augmentation de 5 % de la fidélisation de la clientèle représente une augmentation d’au moins 25 % de vos bénéfices. En effet, il coûte moins cher d’inciter un client satisfait à racheter auprès de votre marque que de convertir de nouveaux prospects. 

Pour améliorer la satisfaction client, il est crucial d’acquérir des données précises sur les préférences des consommateurs. Pour cela, vous devez connaître et analyser vos flux de commandes. Vous pourrez ainsi identifier les tendances de consommation (saisonnalité, panier moyen, best sellers et produits invendus). Tout pic ou baisse de vos stocks suite au lancement d’un nouveau produit vous fournira des feedbacks précieux de votre marché et vous permettra d’optimiser vos campagnes marketing. 

Une bonne gestion des stocks aura aussi et surtout pour effet d’optimiser l’expérience client au dernier kilomètre, c’est à dire une fois que la commande a été passée et que l’acheteur attend son produit. Une gestion des stocks anticipée permettra notamment de ralentir les délais de livraison en accélérant la préparation de commande. Vous pourrez de plus offrir à vos clients des informations fiables et précises sur la date à laquelle ils recevront leur colis et établir des plans de tournées adaptées et adaptables. 

D. Réduction des coûts de stockage.

A l’inverse, une mauvaise gestion de votre inventaire e-commerce peut augmenter considérablement vos frais logistique. En effet, si vous avez trop de marchandises invendues dans vos entrepôts (ou dans ceux de votre producteur/marketplace), vous aurez des coûts de stockage inutilement élevés. En effet, ces derniers sont calculés sur le nombre d’unités que vous conservez dans vos stocks. 

Cette somme aurait été mieux utilisée dans une campagne publicitaire, pour optimiser votre emballage, investir dans de la R&D, etc. 

Besoin d’accompagnement pour vos projets ? N’hésitez pas à demander votre devis gratuit !

II. Les types d'inventaires et techniques de gestion

La première étape pour apprendre comment optimiser la gestion des stocks sur un site e-commerce consiste à comprendre quels sont les différents types d’inventaires et méthodes qui s’offrent à vous. Vous pourrez ainsi opter pour une stratégie mieux adaptées aux spécificités de votre produit, de votre marché et de l’audience à qui vous vous adressez. 

A. Inventaire annuel, périodique, tournant et permanent : définitions et avantages.

En matière de logistique e-commerce, il existe plusieurs types d’inventaires. Il faut ainsi distinguer : 

L’inventaire annuel (ou de fin d’exercice)

En fin d’exercice comptable, votre marque va procéder à son inventaire annuel en comptant l’ensemble des marchandises qu’elle a en stock. Cette procédure lui permet d’éviter un éventuel écart dans son bilan comptable. L’avantage de cette approche est qu’elle sera plus facile à préparer et réaliser (notamment à l’aide d’un logiciel d’inventaire). Mais elle exige aussi une masse considérable de travail dans un laps de temps très court. Parfois, elle nécessite même de fermer votre boutique en ligne ou de recruter des salariés externes. 

L’inventaire tournant 

Il consiste, comme son nom l’indique, à réaliser un inventaire tout au long de l’année. Vous allez donc dénombrer de façon périodique l’ensemble des articles que vous avez en stock, en suivant une rotation établie selon une classification précise. L’avantage de l’inventaire tournant est de vous offrir plus de souplesse et de vous aider à optimiser vos coûts. Mais il exige aussi beaucoup plus de rigueur et de méthode. 

L’inventaire permanent (ou inventaire agile/informatique)

Cette approche est particulièrement plébiscitée par les e-commerçants qui ont beaucoup de stocks. Elle consiste en effet à comptabiliser chaque produit acheté au moment de l’acquisition auprès du fournisseur ou de sa sortie de l’usine. L’avantage est que vous avez une vision en temps réel de vos stocks et ne risquez donc jamais d’être en rupture. Par contre, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur un bon logiciel ERP (Enterprise ressource planning), ce qui représente un investissement conséquent. Vous devrez également remettre en perspective les process de votre entreprise pour qu’ils soient alignés avec cette gestion de vos inventaires. 

L’inventaire intermittent 

Il se distingue par sa méthode de comptabilisation. Concrètement, vous allez compter le stock que vous avez en début d’exercice et l’annuler ou le créditer à votre compte de charges en fin d’exercice. Si vous constatez un écart, il ne vous restera plus qu’à procéder à un second comptable pour en déterminer l’origine. L’avantage est que ce type d’inventaire est facile à mettre en place, mais il est aussi moins précis. On ne le conseille donc que pour les PME qui ont de faibles stocks. 

B. Méthodes de gestion d’inventaire : juste-à-temps, FIFO (PEPS en français), méthode ABC.

‍Vous allez ensuite pouvoir choisir votre méthode de gestion d’inventaire pour les marketplaces en ligne. En effet, vous pouvez opter pour le : 

  1. Forecasting (ou projection des ventes) qui consiste à analyser la demande pour vos produits et les tendances du marché (saisonnalité, ventes passées, taux de croissance, etc.) Dans ce scénario, votre entreprise ne garde pas plus de stock qu’elle n’en a besoin pour maintenir son activité et un niveau de stock minimal est défini pour chaque produit. 
  2. L’analyse ABC va quant à elle consister à différencier les produits en fonction de leur contribution au CA. Ces derniers seront classés en 3 catégories, la catégorie 1 assurant 80 % du CA, B : 15 % et C : 5 % des revenus de l’entreprise. Naturellement, la marque concentrera ses efforts de gestion d’inventaire sur la première catégorie. 
  3. La technique du « Juste-à-Temps » (ou JAT) peut se révéler pertinente pour votre e-commerce à condition de bien connaître votre marché. Concrètement, elle consiste à maintenir les niveaux de stock les plus faibles possibles afin de pouvoir répondre à la demande en temps réel. L’entreprise se réapprovisionne ensuite à la commande, juste à temps pour satisfaire les consommateurs lorsqu’ils ont besoin de ses produits. Vous l’aurez compris, des prévisions de ventes ultra précises sont absolument indispensables pour gérer son inventaire de la sorte. 
  4. La méthode du « First in, first out » (FIFO) ou « Premier entré, premier sorti » (PEPS) est pensée pour les données périssables ou qui sont amenées à se détériorer rapidement.  Comme son nom l’indique, le premier produit à entrer dans le stock est le premier à en sortir. 
  5. La méthode du « Last in, first out » (LIFO) ou « Dernier entré, premier sorti » en français est l’exacte opposée de la technique précédente. Ici, on vend en priorité le produit qui a été acquis le plus récemment. C’est une stratégie pertinente pour les articles dont le prix a tendance à augmenter. Le stock le plus récent sera aussi celui qui a le plus de valeur.

Pour choisir la bonne méthode de gestion d’inventaire en e-commerce, vous devez donc vous questionner sur la pertinence de chaque stratégie pour votre marché. Prenez également en compte les moyens et la technologie dont dispose votre entreprise. Comme on l’a vu, certaine approche nécessite une grande réactivité et une capacité de prévision de la demande très précise. 

Obtenez plus de renseignements à ce sujet en contactant nos experts-comptables

III. Conseils pour une gestion efficace de l'inventaire e-commerce

Une mauvaise gestion des stocks peut, on l’a vu, avoir des conséquences désastreuses pour votre e-commerce. Si vous souhaitez l’optimiser pour augmenter les ventes de votre marque et booster la satisfaction des clients, il est important de rationaliser vos processus. 

 

Dans cette dernière partie pratique, nous vous partageons les bonnes pratiques à mettre en place pour faciliter votre inventaire et optimiser l’écoulement de vos stocks

 

A. Organisation des stocks en catégories uniques et répertoriage basé sur la rentabilité.

La première étape consiste à organiser les stocks en catégories uniques. Par exemple, si vous vendez des produits de beauté, plutôt que de classer tous les shampooings dans la même catégorie générique, vous pouvez les différencier en fonction d’autres critères uniques comme le type de cheveux auxquels ils sont adaptés, leur contenance, etc. 

Cette catégorisation plus précise vous permettra de faciliter le réapprovisionnement de vos stocks en vous apportant des données plus précises sur les articles qui se vendent le mieux. C’est aussi une étape indispensable pour affiner le classement de vos stocks en fonction de leur rentabilité. 

On en revient à la méthode de gestion de l’inventaire en e-commerce ABC. Vous pourrez en effet répartir avec beaucoup plus de précisions les références de votre boutique en ligne en fonction de leur valeur dans votre chiffre d’affaires (élevée, moyenne ou faible). 

Une fois que vous aurez identifié les catégories uniques de produits qui se vendent le mieux, vous pourrez décider de réapprovisionner en priorité les stocks A, B puis C. 

B. Exploitation des catégories et sous-catégories pour une meilleure gestion.

Maintenant que vous avez classifié avec précision les produits qui plaisent le plus à votre marché, vous allez pouvoir vous appuyer sur ses données pour optimiser la gestion de vos stocks et l’émission de vos commandes. Logiquement, vous allez pouvoir concentrer votre réapprovisionnement sur les articles qui, d’après vos données de ventes historiques, ont la plus forte probabilité d’être vendus

Gardez en effet bien en tête que vos stocks ne sont rien d’autres que la matérialisation de votre investissement passé et de vos bénéfices futurs. Si vous investissez dans nu article qui n’a pas de demande, vous n’aurez aucun ROI et vous perdrez donc de l’argent (en devant brader vos stocks ou même les détruire). 

 

C. Optimisation de l’étiquetage des stocks et mise en place de reporting régulier

Une autre bonne pratique pour optimiser la gestion des stocks e-commerce consiste à les étiqueter de façon rigoureuse. Cela aidera non seulement le personnel de votre entrepôt à trouver plus aisément chaque produit et d’en connaître rapidement les principales spécificités (date d’expiration, présence de matières dangereuses, exigences en matière d’emballage, etc.). Mais cela vous donnera également des informations clés sur votre inventaire, facilitant la mise en place d’un reporting régulier de stock. 

D. Choisir un logiciel de gestion des stocks adapté

Ce qui nous amène à notre dernier conseil pour gérer l’inventaire d’un site e-commerce efficacement : le choix d’une solution adaptée. Votre logiciel vous aidera à gérer les approvisionnements, l’étiquetage de vos produits, à scanner les codes-barres, etc. C’est surtout un précieux allié pour optimiser votre organisation, suivre et gérer vos coûts, et maîtriser les quantités commandées. 

L’utilisation d’un logiciel de gestion des stocks doit rester simple pour l’ensemble de vos collaborateurs, quel que soit leur niveau de connaissance. Assurez-vous donc (si possible via un test gratuit) que l’interface utilisateur soit la plus fluide et ergonomique possible afin que votre outil vous permette réellement de gagner en efficience et productivité. 

On ne saurait trop le répéter : optimiser la gestion d’inventaire de votre e-commerce sera bénéfique à tous les niveaux. Vous pourrez non seulement optimiser vos coûts, mieux répondre à la demande de votre marché, fidéliser vos clients et booster la rentabilité de votre entreprise. En mettant en pratique les conseils partagés dans ce guide, vous pourrez donc faciliter la gestion de vos stocks et améliorer considérablement les performances de votre site e-commerce.

Partagez cet article